Des cultures et des couleurs… La Nuit des Musées

Organisée par le Ministère de la Culture, la nuit des musées consiste à accueillir à portes ouvertes tous ceux dont la culture ou la curiosité les pousse à voir, regarder, connaître, créer des liens. Les visiteurs se sont pressés à admirer gratuitement les richesses du pays, les patrimoines culturels du Liban; acquisitions à travers les années, les vestiges et les civilisations.

De Byblos, à Saïda, à Beyrouth… de la villa Audi, à la Banque du Liban, à l’AUB, au musée Sursuk, au musée national et au musée MIM… la ville toute entière s’adonnait à cet apprentissage dans la joie et le partage communautaire, comme si tout le pays était là, sans frontières intérieures, mobilisé pour une fois dans l’enthousiasme!

Le Ministre de la Culture, Dr. Ghattas EL Khoury fait partie des célébrations joyeuses de la capitale. Accompagnant la presse dans sa tournée de bus, il s’arrête pour se photographier avec les passants, les enfants, les gens dans la rue, les siens.

Plus loin que l’enrichissement culturel et l’apprentissage, ce qui marque le plus cette nuit demeure le dynamisme libanais qui refait surface, la jeunesse déambulant dans les rues de Beyrouth, à la recherche des traces du passé.

Sourires aux lèvres, cheveux au vent, au-delà des appartenances ethniques, politiques ou religieuses, on est là. On se croise, se salue, se regarde, sans peur de l’autre. Juste à la sortie de l’AUB, on ouvre grand les narines, du côté de Bliss, et, guidés par une odeur d’ail ou de chocolat, on se partage un sandwich, une crêpe, le temps de goûter ensemble à cette envie de vivre. Vivre, à Beyrouth, toujours plus forts, encore plus fous… Puisse-t-on garder dans le coeur, un cristal couleur feu du musée des minéraux, comme un désir ardent de vivre heureux, au nom d’une nuit, celle des musées.

 

-Marie-Christine Tayah