Entretien avec l’ambassadeur de l’UE, Mme Christina Lassen à l’occasion du Premier Festival du Théâtre Européen à Beyrouth

Dans le cadre du lancement de la première édition du Festival du Théâtre Européen à Beyrouth cette année au Théâtre Al Madina, l’ambassadeur de L’Union Européenne, Mme Christina Lassen, nous fait part de cette expérience.

 

Vous mentionnez l’origine du lien théâtral entre l’Europe -plus précisément l’Italie et le Liban, qui remonte à 1846. Dans la situation actuelle du pays, est-ce que vous pensez que c’est le moment adéquat d’organiser Le Festival du Théâtre Européen au Liban?

Le moment est toujours propice pour promouvoir l’art, la création et la culture. En construisant des ponts entre les communautés, le théâtre, la musique, la littérature, la peinture, le cinéma ou la photographie sont devenus des outils essentiels pour la consolidation de la paix. Partout dans le monde, l‘Union européenne soutient ces secteurs afin de favoriser le dialogue entre les cultures et de promouvoir le rapprochement entre les peuples et les communautés. De plus, ce soutien vise à favoriser la contribution des secteurs de l’art, la création et la culture à la croissance et l’emploi. C’est dans cet état d’esprit que nous nous sommes engagés avec le Théâtre Al Madina dans l’organisation de ce premier Festival du Théâtre Européen au Liban.

 

La culture, serait-elle pour vous une force de résistance?

Elle serait plutôt un instrument de rencontre et d’échange.

 

Quelle a été la base du lancement de cette initiative au Liban?

L’Union européenne a lancé de nombreuses initiatives culturelles au Liban au fil des annéesle Festival du Cinéma Européen en est une. Le Théâtre Al Madina nous a proposé, il y a quelques années, de collaborer sur une nouvelle initiative culturelle qui, pour la première fois, rendra honneur à l’art du théâtre. Cet engagement a abouti aujourd’hui au lancement de la première édition du Festival du Théâtre Européen au Liban. Nous espérons pouvoir renouveler cette expérience l’année prochaine et peut-être même transporter le festival à d’autres coins du pays.

 

‘C’est au théâtre qu’on est le plus soi-même.’ Qu’attendez-vous de ce festival au sein même de Beyrouth?

L’emplacement du Théâtre Al Madina au cœur de Beyrouth le place au carrefour des rencontres et échanges culturels. Le Festival du Théâtre Européen au Liban est ainsi une plateforme d’échange culturel et artistique entre l’Europe et le Liban. Mais surtout, il s’agit d’une plateforme ou chaque individu peut s’exprimer librement. Les pièces que nous proposons dans cette première édition mettent en avant des idées ou idéologies opposées. Le dialogue animé qui suit chaque performance représente, à nos yeux, un signe de réussite.

Quels ont été vos critères de sélection? Les metteurs en scène? Les acteurs? Les thèmes ou les pièces?

Pour cette première édition, nous avons décidé d’unir le théâtre européen et le théâtre libanais en proposant des pièces venues d’Europe et interprétées par des troupes locales. Aux côtés du Liban, six états membres de l’Union européenneparticipent dans cette première édition: l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Italie, et le Royaume Uni.

Votre coup de cœur pour cette sélection?

C’est difficile à dire; chaque performance est très différente. J’attends le reste avec impatience!

Pensez-vous que le théâtre soit au centre d’intérêt du public libanais?

Bien sûr, le théâtre garde une place importante au sein du public libanais. La première pièce de théâtre des temps modernes et reconnue au Liban, a eu lieu en 1847, lorsque Maroun Al Naccache, au retour d’un voyage en Italie, adapta et interpréta L’Avare de Molière en Arabe – Al Bakhil. Et depuis, le secteur s’est développé pour s’imprégner de maintes références, traditions et cultures.

Aujourd’hui, on retrouve des pièces et performances de genres différents un peu partout dans le pays, interprétées par des troupes locales ou internationales. Il y a également un grand nombre d’initiatives locales qui contribuent à sensibiliser les jeunes à l’art, la création et la culture, par exemple des maisons d’artistes, des centres culturels, des expositions ou des festivals artistiques.

 

Qu’est-ce que le théâtre pour vous en un mot?

C’est une forme de liberté d’expression.

 

*Interview: Marie-Christine Tayah

 

*Le premier Festival du Théâtre Européen se déroule au Théâtre Al Madina du 4 au 30 Octobre 2018.