Un bouquet culturel au Salon du Livre de Beyrouth

‘Être seule avec le livre non encore écrit, c’est être encore dans le premier sommeil de l’humanité.’ -Marguerite Duras.
L’humanité s’est réveillée à l’aube des livres du Salon du Livre Francophone de Beyrouth en 2018.
Cette édition du salon du livre clôture un succès prometteur cette année, s’étant réinventée et ayant développé deux espaces de culture numérique; espace débat et tables rondes autour de thèmes variés et espace atelier de 130 mètres carrés réservé aux nouvelles technologies.
De plus, son nouveau local au Biel a largement accueilli un public éternellement émerveillé par la culture et la francophonie, de plus de 80000 visiteurs avec différents médias locaux et internationaux.
En plus des 150 auteurs et 60 exposants, l’innovation étant de rigueur, cette 25ème édition inclut la création d’un espace numérique Tech réservé aux start-ups liées aux incubateurs SmartESA et Berytech, et ce, en partenariat avec la SGBL.
Le prix du choix Goncourt de l’Orient AUF -Moyen Orient- a également été le centre d’attention et d’attente du public.
Des auteurs qui étaient au rendez-vous, nous citons notre coup de cœur, Gérard Bejjani, ayant signé son nouveau recueil ‘Chant des 5 Saisons’ au stand de la maison d’édition Noir Blanc Etc. qui encourage les publications francophones et les amoureux de la littérature et de l’écriture.
‘Peut-être dans ce blanc dimanche
Sans fièvre
Sans amant
Qui s’étire sous la pluie
Se tient à l’écart.’